Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 21:20

une bonne journée de repos après Heaps pour tout le monde, sauf Manu qui repart et ... nous revoilà tous en forme pour la suite.

D'Imlay nous avons choisi de ne faire que le bas, qui s'atteint après une longue marche hors sentier de 4h. Le haut nous avait semblé fort ressemblant à une bouse ardéchoise atteinte de gigantisme, inclus végétation quasi impénétrable à franchir. C'est peut-être sympa quand même, mais on s'est dit qu'on pouvait aussi très bien vivre sans.

0607-imlay--1-.JPG

0607-imlay--2-.JPG

Imlay est bien plus sec, et moins froid, que Heaps. Du coup, je me fais bien plus plaisir. Accessoirement, je n'ai pas pris ces p.. de 5.10 qui m'avait défoncé les pieds. Parce que ces chaussures sont bien sympa pour des petis canyon, mais au delà de 8h de crapahutage, c'est tout simplement de la torture.

Bref, on n'est pas là pour se plaindre!

0607-imlay--4-.JPG

Il y a du "pothole escape" à foison, Yves nous montre d'ailleurs ses talents de grimpeur. Tout ceci est très ludique.

Nous installons notamment des guidés en lançant un lest au dessus des margelles à franchir. Là, la corde super fine de Mammut fait des merveilles. Il faut aussi savoir lancer loin et précis, pas si évident.... La démonstration par Angelo en "ein, zwei, drü":

 

Le résultat ci-dessous:
d'abord le premier passe en s'aidant du lest que l'on vient d'envoyer en guidé (faut y aller doucement). Ensuite soit il sert de contre-poids en pied de guidé, soit comme sur la photo en dessous, il sert de contre-poids pour que les autres se tractent ou remontent aux bloqueurs depuis le fond de la keeper.
0607-imlay--18-.JPG

  En gros, l'organisation c'est la suivante:
- une ou deux personnes en tête s'activent pour le franchissement de la keeper suivante
- une personne reste sur la margelle de la keeper en cours de passage, pour servir d'amarrage, donner un coup de main, prendre les sacs
- les derniers franchissent la keeper, passent devant, et à eux de s'activer pour le prochain obstacle
C'est vraiment super sympa, et il faut réfléchir un peu pour trouver la bonne méthode à chaque fois. En tous cas il vaut mieux avoir des cordes qui ne craignent rien niveau frottement, parce que de ce coté là, on ne peut pas gérer grand chose!0607-imlay--7-.JPG
0607-imlay--10-.JPG

0607-imlay--12-.JPG

0607-imlay--14-.JPG

ci-dessus, porhole escape, méthode "ventouse"

Le canyon se finit en beauté par un beau rappel qui amène dans The Narrows, une rivière très encaissée qui se parcourt en randonnée aquatique.

Là ce n'est plus la même ambiance, il y a des dizaines de personnes, plus ou moins habilles, qui pataugent dans la rivière. C'est très très beau mais moins sauvage quand même

Partager cet article
Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 22:35

Heaps, c'est LE grand canyon de Zion.

On s'était préparés pour le combat: les topos américains annonçaient une journée de 17 à 20h, conseillaient de faire le parcours sur 2 jours avec bivouac, des keepers (marmites pièges) d'anthologie, du cheminement de folie pour trouver le canyon...

 

Au grands mots les grands remèdes: on a bivouaqué au départ, puis lever 2h45, une grande plâtrée de pâtes, et on part à la frontale sur le chemin.

0605-heaps-manu--1-.JPG

Nous sommes arrivés au lever du jour aux premiers rappels qui amènent à la zone de slick rocks, d'où on continue hors sentier.

0605-heaps-holzi--6-.JPGC'était parfait, car alors la recherche de chemin devient plus tendue.

c'est aussi très très très beau (de nuit, sur le chemin, et en marche en mode commando suisse allemand, on n'a pas trop eu le temps d'en profiter....)

0605-heaps-holzi--16-.JPG

petit à petit, cela se précise, puis on sent que l'on entre vraiment dans le vif du sujet...

0605-heaps-manu--6-.JPG

puis voilà, on y est, nous sommes dans Heaps. Niveau difficultés techniques, à part quelques keepers effectivement un peu compliquées, mais que nos grimpeurs négocient aisément, ça n'est pas la mort non plus.

Nat et moi nous enflammons un peu... et essayons de passer une keeper seules, mais bon, là, ce n'est pas un super succès. Au final, on remballe notre féminisme, et on laisse faire les mâles!

0605-heaps-holzi--20-.JPG

0605-heaps-holzi--22-.JPG

Une chose n'est pas surfaite dans ce canyon: il est vraiment beau.

Et une autre ne l'est pas: il est froid. Mais FROID. Même PUTAIN DE FROID!

Avec nos petites combis, on est un peu sous-équipés. Je me tape un bon coup de pas bien, car il faut dire que les biefs sont longs, et l'eau est totalement glaciale. A tel point que nous n'en profitons pas vraiment tout le temps.

0605-heaps-laurence--10--copie-1.JPG

Le pique-nique se fait fort heureusement au soleil.

0605-heaps-holzi--26-.JPG

Par contre une chose est surfaite: la longueur du parcours. Malgré de nombreuses keepers, nous arrivons aux rappels finaux très tôt. Ces rappels, secs et en falaise, sont décrits dans les topos comme super techniques, mais en fait c'est du tout simple. A part la corde en 8mm d'Holzi dont c'est la première sortie et qu'il n'avait pas rincée. Ca, c'st la terreur absolue.

Toujours est-il qu'à ... 14h nous sommes en bas. On est un peu verts de s'être levés si tôt.

On s'en doutait un peu au vu des timings faits par ailleurs. En fait les canyonistes américains sont souvent de très très bons marcheurs et crapahuteurs, par contre en termes de technique canyon pure, sans chauvinisme aucun, ils sont sans doute moins aguerris que le canyoniste européen moyen. Ils sont assez peu techniques sur cordes, et relativement lents: d'où les temps annoncés.

Cela dit ce n'est pas une critique, car par ailleurs ils font des canyons super engagés sur amarrages naturels, très longs, bref, c'est une autre façon de pratiquer.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 22:30

on va faire court, j'émerge à peine ... mais les photos parlent d'elles même, n'y allez pas, c'est moche!

 

ces petites courses pas trèsdures ont la réputation d'être un bon test avant de se frotter aux grands, Imlay et Heaps qui ont la réputation auprès des américains d'être à peine faisables en 1 jour. Alors nous Européens on se dit que bon... d'un coté, les Américains connaissent leur terrain, s'ils disent que c'est long, c'est que peut être qu nous, moins rompus à leurs techniques, ça va être un poil l'enfer pour nous... d'un autres coté il nous semble que les canyonistes US sont quand même... pas rapides. Et que donc on peut peut-être se frotter à ses descentes!

Toujours est-il que pour voir quel timing nous pouvions tenir dans un canyon, on a vraiment, mais alors vraiment torché ces deux descentes. On peut même dire qu'on a fait les porcs, et c'est vraiment dommage car c'était sublime!

Mais au moins nous étions rassurés: nous étions visiblement capables de plier un canyon américain dans un timing serré!

0604-keyhole-pine-creek-manu--2-.JPG

0604-keyhole-pine-creek-manu--6-.JPG

0604-keyhole-pine-creek-manu--7-.JPG

photos Manu

 

0604-pinecreek-keyhole-holzi--14-.JPG

0604-pinecreek-keyhole-holzi--25-.JPG

photos Holzi

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 19:43

des photos en vrac... suis à la bourre sur tout!!!

 

 

0531-GC-whispering-kanab-raft-olo-matkat-holzi--70-.JPG

réveil à la fraîche au bord de la rivière Colorado

0602-GC-packraft-150miles-tom--8-.JPG

 

0602-GC-packraft-150miles-holzi--10-.JPG

un dernier tronçon de navigation en packraft, dommage, c'était joli... mais nous sortons juste avant les Upset Rapids, et vu la dimension de nos barquettes et celles des vagues... il valait mieux!!!

0602-GC-packraft-150miles-laurence--18--copie-1.JPG

remontée vers la sortie.....

0602-GC-packraft-150miles-laurence--8-.JPG

 

0602-GC-packraft-150miles-laurence--11-.JPG

nous remontons le 150 miles canyon, ainsi nommé ... car il est situé à 150miles du début du Grand Canyon, fort prosaïquement!!!

c'est une des rares sorties possibles à pied, mais qui implique quand même quelques remontées sur cordes

0602-GC-packraft-150miles-laurence--13-.JPG

c'est de toute beauté, vraiment un festival!! malgré la fatigue, le manque de nourriture et l'eau putride... on en profite bien. Et pourtant, Dieu sait si on a faim et si la flotte croupie passée au Stéripen nous dégoûte....

0602-GC-packraft-150miles-laurence--18-.JPG

 

0602-GC-packraft-150miles-holzi--41-.JPG

nous rencontrons au bivouac les "3 big ones" comme dit Rich dans un bel euphémisme...
à savoir:
d'abord un scorpion sur lequel Nat manque de marcher
puis une veuve noire ... "mais elle a plein de pattes!" s'étonne Angelo "oui, 8", nous moquons nous... et bien non 16 en fait: elle était en train de s'accouper!

Le Rattle Snake, dit Serpent à Sonnette en bon français, c'est pour le lendemain matin, et un beau en plus!!!

0602-GC-packraft-150miles-tom--36-.JPG

Partager cet article
Repost0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 07:59

  Nuit assez chaude, mais pourquoi pourquoi avons nous pris des duvets!!! Ah oui parce que lors des préparatifs encore en France Rich nous avait dit que la nuit les températures étaient de 6°C sur le plateau. Etaient. Sur le plateau. Ici on meurt de chaud! Nous remontons aujourd'hui le Matkatamiba canyon, et c'est ... beau!!!

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--3-.JPG

petite pause pour prendre de l'eau, ça coule gentiment, à comprer avec ces vidéo halluciante prise presque au même endroit: un flash flood qui vous fait préférer les canyons secs!!!

 


 

le canyon devient par endroit somptueux, mais comment est-il possible d'avoir de si belles strates si régulières?

  0601-GC-matkatamiba-panameta-holzi--11-.JPG

(photo Holzi). C'est un collecteur .. mais sec. Nous devons gérer nos approvisionnements en eau pour ne pas porter de kilos inutiles mais avoir assez d'eau quand même. Rien que pour remonter le canyon, il faut bien au moins 2 litres d'eau: on pête de chaud!

Et encore, la remontée du Matkat canyon ce n'ètait RIEN à coté de ce qui nous attend après ... à savoir ... la Grande Traversée du Désert!!!! Nous sortons en effet du canyon puis le longeons par au dessus avant de remonter l'affluent visé

0601-GC-matkatamiba-panameta-holzi--14-.JPG

(photo Holzi)

et là, ce n'est même pas qu'on a eu chaud ... on a juste cru mourir! Tout y était: les cactus, le paysage de Western, du Ennio Morricone dans la tête, les vautours dans le ciel ... ok, non pas de vautours dans le ciel! Pour parfaire l'ambiance, nous marchons dans des sentiers créés par les "burros", les descendants des ânes des chercheurs d'or redevenus sauvages (les ânes, pas les chercheurs d'or!)

0601-GC-matkatamiba-panameta-laurence--7-.JPG

c'est vraiment de l'abus une telle chaleur, environ 43 °C de mémoire... atroce!

Sur la fin nous sommes un peu en mode survie et ne profitons pas beaucoup du paysage, somptueux au demeurant.

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--19-.JPG

enfin nous y sommes!

encore un pique-nique à base de beef jerky et de vache qui rit, pain de mie compacté, et c'est parti !!!

Et ça rafraîchit d'un coup, le canyon est bien encaissé, l'eua est un peu croupie mais super froide. Ca fait du bien, puis ça fait carrément froid. C'est un peu trash ce que nous faisons subir à notre corps: marche en mode commando par 43°C de chaleur puis canyon en combi de 2/3 mm dans de l'eau à 10°C...

Enfin, c'est très très joli!

Nous avons droit à quelques bons rappels sur amarrages naturels et quelques bons shitty starts de derrière les fagots!!!!

0601-GC-matkatamiba-panameta-holzi--30-.JPG

quand même certaines vasques ne font pas du tout rêver et on déploie des prodiges d'astuce et d'opposition pour ne pas s'y mettre. Ca fait penser aux canyons dan le conglomérat de Guara!

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--27-.JPG

 

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--29-.JPG

 

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--31-.JPG

 

nous reprenons le Matkat canyon puis descendons le mini slot que nous avions shunté pour remonter depuis le bivouac.

C'est trop trop joli, tout mignon et ludique (bon ne nous enflammons pas, on parle de désescalades et d'oppos!)

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--48-.JPG

 

0601-GC-matkatamiba-panameta-manu--51-.JPG

 

0601-GC-matkatamiba-panameta-tom--13-.JPG

 

bref encore une bonne grosse journée de 12 ou 13 h, nous rentrons lessivés au bivouac!!!

Partager cet article
Repost0
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 07:39

 

  nous descendons un peu la Kanab RIver pour rejoindre la partie médiane de Whispering Fall par la Sneak Route.

Très belle approche vertigineuse, en fait ça passe pas si mal même s'il ne faut pas s'en coller une!

 

0531-GC-whispering-kanab-raft-olo-matkat-manu--3-.JPG

 

une fois en bas de Whispering fall nous descendons jusqu'au Colorado par une chaleur monstrueuse. C'est très joli ... mais heureusement qu'il y a parfois de l'ombre!

0531-GC-whispering-kanab-olo-matkat-laurence--12-.JPG

 

 

enfin nous y voilà, et nous ne sommes pas déçus! Déjà la couleur de l'eau est splendide, un vert émeraude d'un autre monde. Et la rivière est impressionnante. Un truc marrant, c'est qu'en aval de chaque grand affluent (comme la Kanab River) il y a un rapide. Apparemment ce sont les débris charriés par les flash floods qui s'entassent dans le lit du Colorado et le rétrécissent.

Alors le Colorado c'est une descente mythique en raft. Il faut parfois des années et des années pour pouvoir décrocher un pass, qui est tiré au sort. Mais pour nous les formalités administratives sont bien plus simples. Notre back country permit nous autorise é 6 miles de pack raft.

Le pack raft c'est une folle idée de ces fous de canyonistes américains. Ca consiste à descendre une rivière avec 13'000 cubic feet / second (c'est plus exotique comme ça) sur ... euh, une bouée et en pagayant avec euh .. des spatules!

Faut y croire quand même!

 

D'ailleurs les rafteurs que nous croiserons avec leurs rafts XXL avec bières et viande au frais pour le barbecue n'en croyaient pas leurs yeux non plus.

 

0531-GC-whispering-kanab-olo-matkat-laurence--16-.JPG

  en fait nous contournons les plus gros rapides car avec ces mini bateaux, on ne peut pas les franchir (ou alors à la nage avec le sac qui se fait la malle)

Nous remontons en escaladant sur les cotés puis au fond le superbe canyon de Olo. L'encaissement final est magnifique.

En plus il y fait frais à l'ombre et nous pouvons même nous baquer. Avec une température extérieure de plus de 40 °C, on apprécie!

 

 

0531-GC-whispering-kanab-olo-matkat-laurence--33-.JPG

 

 

Après cela, nous repartons avec nos pack raft, croisons des rafteurs (river runners) au bivouac, leur taxons un peu de chardonnay bien frais (mmmmmhhhh) et un paquet de bagels tant nous leur faisons pitié.
Au milieu de notre déroute alimentaire, on apprécie!
Nous grimpouillons à notre bivouac où Rich tente de nous convaincre que oui oui la mare aux grenouilles est bien le point d'eau dans lequel on va se servir. Avec le Colorado 50 m en dessous de nous, on ne se laisse pas faire... cette fois ci!

 
Partager cet article
Repost0
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 22:18

 

0530-GC-kanab0-whispering-holzi--3-.JPG

(photo Holzi)

cette fois c'est parti, "point of no return". Levés de bonne heure, nous descendons, pour paraphraser des termes de topo-guide "au mieux, peu évident, exposé" via des sentes d'animaux. Pas un sentier de canyonistes en tous cas, car nous ne sommes que la seconde équipe à faire ce parcours!

0530-GC-kanab0-whispering-holzi--10-.JPG

(photo Holzi)

 

c'est beau, et il fait déjà chaud! Ouf, nous arrivons au canyon ... sec! Il va falloir s'y faire, ici ce n'est pas le paradis du canyon aquatique! Nous descendons un affluent de la rivière Kanab, nommé Kanab 0. Ils avaient dû le rater quand ils avaient répertorié les affluents, son voisin s'octroyant le titre de Kanab 1.0530-GC-kanab0-whispering-laurence--4-.JPG

C'est assez joli, sans être inoubliable, mais le cadre est vraiment exceptionnel. Tout aussi exceptionnelles sont les techniques que Rich dégaine pour confectionner des amarrages naturels. Nous arrivons en effet au dessus d'un grand cassé de 100 m que nous descendrons, selon les termes de Nat, sur Natural Anchor.

En l'occurence, pour le relais du haut deux ou trois blocs coincés, même pas de beaux blocs bien compacts, non des espèces de machins friables! Le tout est contre-assuré sur Meat Anchor, en l'occurence RIch qui s'octroit au passage, il le mérite, non pas une place au soleil mais au contraire une place à l'ombre!

0530-GC-kanab0-whispering-manu--7-.JPG

Soit dit en passant, nous sommes tous ici bien dépendants de Rich. Déjà sans lui, ce trip de plus de 4 jours en autonomie totale n'aurait tout simplement pas été envisageable. Mais en plus il connait le coin et les techniques comme sa poche, y compris le endroits où trouver de l'eau. Bon, là dessus, nous ne partageons pas toujours à 100% son évaluation de ce qu'est de la "bonne eau". Et encore le voyage commence soft, mais dès ce premier jour nous puissons notre eau dans des vasques croupies, mais froides et presque ... euh non pas transparentes, ne nous enflammons pas!!!!

0530-GC-kanab0-whispering-manu--13-.JPG

les quelques bains (de boue) rafraîchissants que nous prenons n'y suiffisent pas: on crève de chaud!!!

Heureusement, tout chose à une fin, et nous arrivons à la rivière Kanab. Et là, c'est le pied total, il y a des petites vasques, la rivière coule, l'eau est dans les 22 °C, on marine un peu histoire de refroidir un peu la machine: c'est trop trop bien!

C'est le moment que choisi Holzi pour la surprise du chef: il nous dégaine une pastèque qu'il avait transportée depuis le début dans son sac... une fois mise au "frais" dans la rivière c'est un pur régal!

0530-GC-kanab0-whispering-manu--29-.JPG

Je précise que nous portions des sacs de malade qui flirtaient allégrement avec les 20 kg. Mais nous en reparlerons...

En attendant maintenant qu'il fait un peu moins chaud nous partons remonter un peu le canyon de Whisperinf Fall où nous attend une vasque superbe aux couleurs dignes de la Suisse.

0530-GC-kanab0-whispering-holzi--74-.JPG

Tom se croit dans Matrix ... et finit plutôt en version "le grand bleu"

 


 

 

on glandouille un peu puis nous revenons à notre bivouac où nous attend une bien mauvaise surprise.

En effet les plats lyophilisés que nous avons apporté pour nous 7 s'avèrent être .. en fait des plats de survie longue conservation, mais pas précuits. Or nous ne disposons que d'un jet boiler et de très peu de gaz, il est exclu que cuisiner, nous ne pouvons que faire chauffer de l'eau. C'est le grosse loose. Nous nous en étions aperçus au camping mais avions fait un test sur un plat qui, certes pas bon (le Meat Substitute, nous ne l'oublierons jamais) ne nécessitait pas vraiment de cuisson. Mais en fait les autres plats, oui....

L'ambiance est d'un seul coup polaire... tout le monde se regarde pour rejeter la faute sur quelqu'un d'autre... mais on s'y est tous mis pour faire cette connerie!

Donc c'est parti, 4 jours de sport intensif dans le Grand Canyon en mode 1000 calories par jour: on va sortir bien séchés c'est sûr!!!

 

On s'endort là dessus, bercés par le bruit de la rivière.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 07:43

il nous faudra une heure de route depuis Zion puis pas loin de 2 h de piste pour arriver à Kanab Point où nous apercevons enfin le Grand Canyon....

Enfin, apercevons, disons plutôt qu'on s'en met plein les yeux!

 

0529-GC-road--13-.JPG

C'est donc ce jour-là que nous avons rencontré Rich pour la première fois. C'est Pascal Van Duin qui nous avait mis en contact, et il n'est pas timoré le garçon... Nous partons pour plus de 4 jours en autonomie totale dans le Grand Canyon, avec déjà au menu du lendemain une approche hors sentier vers Kanab Zero et la descente de ce canyon où nous ne serons a priori que la troisième équipe.

Physiquement ça s'annonce intense, techniquement nous allons peaufiner notre maîtrise des amarrages naturels, et en prime nous allons descendre une partie du Colorado en Pack Raft (c'est à dire des bouées améliorées, disons-le...)

 

BREF, CA S'ANNONCE ENORME !!!

0529-GC-road--18-.JPG

pendant que certains organisent un peu le bivouac et font la cuisine Thomas et Rich font la navette, qui devait durer 1 h et en durera 3 de pistes bien tordues et secouantes. Les pauvres

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:32

0528-dasboot-subway--3-.JPGJolie marche d'approche, superbe même! On passe de grandes zones de "sleek rock", d'immenses zones de grès en dalles, c'est très très beau, par contre ça défonce les pieds qui se ratatinent au fond des chaussures. Rich nous avait conseillé de ne pas prendre des Canyoneer et je confirme, vu le ratio marche/canyon, il vaut bien mieux prévoir des chaussures de marche!

0528-dasboot-subway--5-.JPG

nous passons de grandes zones de rocher, en plus le grés de Zion accroche très bien alors on peut galoper.

 

Das Boot est considéré comme un bon entraînement avant les grands canyons du coin car

- c'est un canyon technique (au moins 4 ou 5 rappels !!!)

- il est froid aussi

0528-dasboot-subway--17-.JPG

Sur la question de la technicité on avait quelques doutes, 4 ou 5 rappels, même sur amarrages naturels, ça ne pouvait pas être bien méchant. Ce qu'a posteriori je confirme ! La notion de "technical canyon" au Etats-Unis implique simplement que la corde est nécessaire!

Sur la question du froid on avait aussi des doutes, partant du principe que ça ne serait quoi qu'il en soit pas aussi froid que la Suisse en novembre. Certes, mais néanmoins en fait les vasques sont très froides (8°C pour certaines? en tous cas moins de 10°C) et nous n'avons que des combis lights (de 2 à 3 mm). Le shorty était appréciable, et par la suite je ne ferai plus couillonner, je reprends la 5 mm!

0528-dasboot-subway--9-.JPG

 

nous croisons un serpent pas très en forme voire franchement frigorifié. Nous le prenons à tort pour une crotale, on nous expliquera ensuite que c'était un bull snake. Venimeux aussi, d'ailleurs. Ce con de serpent est posé sur une roche au milieu d'un passage étroit, nous sommes obligés de passer à 50 cm de lui, brrrrrrr!

 

De beaux passages, de belles nages et ... oups, nous voici déjà dans The Subway, la suite naturel de Das Boot, canyon très connu de Zion, plus rando aquatique que véritable canyon d'ailleurs. C'est très très beau, il y a ce fameux passage en presque-conduite-forcée qui est à couper le souffle.

0528-dasboot-subway--31-.JPG

 

0528-dasboot-subway--33-.JPG

C'est plus fréquenté, beaucoup de gens font The Subway par le bas, ils ont d'ailleurs bien du courage car alors il y a une interminable marche en rivière, ce qui avec le soleil digne des meilleurs westerns dont nous sommes gratifiés fait que la sortie nous semble bien bien longue.

Fin de la marche retour avec une remontée sur le plateau bien raide, nous nous baquons avant histoire de faire ça en étant vaguement rafraîchis!

Partager cet article
Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 20:26

oui oui, aux Etats-Unis ils discriminent les mangeurs de hamburgers dans les canyons! Ils sont trop méchants!

Nous quittons le merveilleux printemps de France pour un peu de soleil, beaucoup de chaleur...

nous, c'est

Natacha

Thomas

Manu

Yves

Holzi

Angelo

et moi et moi et moi

0527-fat-man--7-.JPG

ce canyon tire son nom d'un bloc coincé qui se passait avant en mode "étroiture" (d'où le problème pour les gros). Le bloc s'en est allé depuis, sans doute au hasard d'un des fameux flash floods du coin. Reste le nom et une marche d'approche et de retour torride, qui fera perdre les kilos superflus à qui en a besoin.

 

0527-fat-man--8-.JPG

c'est ...sec comme canyon.... à part quelques vasques (douteuses), rien. Par contre on est au frais, donc ça c'est sympa. De superbes passages, et nous pouvons d'ores et déjà rencontrer nos premiers rappels sur "natural anchor", donc un sympathique cairn coincé dans un trou, très joli. Ca marche, mais ce à quoi nous n'avions pas pensé c'est que ces ancrages naturels impliquent en général des départ de rappel super foireux, que nous appellerons les "shitty start" avant que Rich ne nous apprenne l'existence de la nuance supérieure, le "batman start" (c'est à dire qu'il faut se jeter dans le vide)

 

0527-fat-man--13-.JPG0527-fat-man--14-.JPG

journée avec beaucoup beaucoup de marche et un canyon très court, un schéma courant ici comme nous allons le constater par la suite.

Partager cet article
Repost0

Rechercher

Catégories