Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 09:20

Nico voulait voir la mer, eh bien on la voit!

calanques--1-.JPG

encore une rando du vertige, mais bien mois difficile que la veille. Sauf qu'on a eu un peu de mal par moments à trouver le chemin...  en plus une partie en a été débalisée, enfin bon, cela signifie juste qu'il faut suivre les traces de bouchardages plutôt que des marques de peinture. Ce n'est pas beaucoup plus discret en fait.

3 rappels obligatoires pour descendre dans la gorge vers la mer. Pas mal de buissons au caractère bien méditerranéen, et toujours une belle vue..

calanques--6-.JPG

Il fait une chaleur à crever alors la pause de midi avec sa petite baignade est la bienvenue...

sauf que ...

je me disais aussi en entrant dans l'eau: oh des oursins, c'est mignon ...

et bien ça n'a pas raté, en plus avec les vagues je me suis fait pas mal brasser pour sortir de l'eau, avec dans les pieds un bon paquet d'épines...

Bien sûr, c'est le genre de truc qui arrive quand on est à 2h de la voiture, pas de désinfectant, etc etc...

Nico a eu aussi droit à sa séance d'acupuncture maritime. On enlève ce qu'on peut avec un couteau suisse, on nettoie vaguement avec de l'eau, et on fait avec.

Presque 2 mois plus tard j'ai encore des bouts dans les pieds, mais pas d'infection et ça me gêne pas trop, alors je traite le problème par le mépris et j'attends qu'ils sortent d'eux-mêmes.

calanques--7-.JPG

 

 

calanques--12-.JPG

 

calanques--16-.JPG

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 19:29

rando du vertige avec quand même pas mal d'escalade en fait.

P1010603.JPG

C'est assez déstabilisant car on est que sur du poudingue. Un peu comme la traversée à la sortie de Trou Jeannette, que j'avais bien aimé, mais en plus difficile et plus expo. Je faisais pas toujours la fière, mais c'était vraiment très très beau.

Pi c'est cool de voir la mer ! C'est sympa un lac, mais une mer méditerranée, c'est cool aussi!

 

P1010605.JPG

oui, oui, ça passe par là ... mais où?

 

P1010606.JPG

en plus il faut jouer un peu avec les vagues pour ne pas se faire mouiller, au passage du cap. Il n'aurait pas fallu que la mer soit beaucoup plus forte, en fait!

P1010607.JPG

le cheminement est assez marrant, on monte et on descend pas mal pour prendre au plus facile, mais dans l'ensemble, à part au début où j'ai un peu psychoté, c'est plutôt facile, et la vue est imprenable.

Une rando trouvée dans le guide "Randos du Vertige en Provence", bien sympathique comme celui de la Haute-Savoie du même auteur.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 21:49

l'an dernier nous avions pu profiter d'un automne super clément pour se gaver en canyon et se croire super forts nager dans de l'eau à plus de 10° jusqu'à 2 semaines avant la Coupe de Noël.

CDN_2012_A5.jpg

 

Et bien pas cette année... témoin le site du Bain des Pâquis qui nous fout parfois bien le moral en l'air quand on regarde les relevés de température....

 

lac-071112.png

et encore faut pas se plaindre car la veille, le lac était à moins de 7°C...

on est passé d'un coup de 12 à 9 et CA FAIT UNE VACHE DE DIFFERENCE!

dans le baromètre ci-dessous, à confirmer par les copains, on est passés au dernier cran....

lac-froid.jpg

(une photo qui pourrait illustrer bien des canyons suisses...)

heureusement qu'il faisait un beau temps incroyable comme on en fait peu, en tous cas en ce moment, pas le week-end...

photos-2012-1-0591.JPG

 

et en bonus track, la bande annonce de la Coupe de Noël 2012 ...

 


 
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 08:43

Exercide annuel du SSF 74 auquel je participe pour la première fois en tant qu'équipière de base pas bien au point.

Le trou choisi est la Merveilleuse dans le Parmelan, une des grottes les plus classiques de la Yaute, une très belle traversée parait-il. Pas de chance pour moi je suis dans une équipe tout près de la surface, je n'en verrai donc qie le début. Mais ce n'est que partie remise.

Deux PC sont installés en surface, dont un au parking avec la Croix-Rouge qui monte des tentes géantes partout et s'occupe même de nous préparer du café et de la bouffe. Trop cool.

ssf1--5-.JPG

de là, un hélico de la Sécurité Civile vient prendre tous nos très nombreux sacs, ça c'est super cool aussi. Bon ça ne ressemble un peu à rien car nous avions prévu qu'ils aient un filet pour transporter les chargements... et ce n'était pas le cas. Il a donc fallu improviser en attachant tous les sacs entre eux...

 


 

 

Le deuxième PC est juste à l'entrée de la grotte, où Jeff se prélassera au soleil toute la journée.

Entre les deux, une liaison radio via une grosse antenne installée dans la montagne pour l'occasion.

ssf1--6-.JPG

 

 

Nous entrons tôt dans la grotte, pour bosser un peu les manips qu'ils disaient. Nous dédaignons le puits d'entrée et le toboggan qui lui fait suite, alloués à l'équipe 1 dite "équipe des écureuils", on en reparlera ultérieurement. Notre premier obstacle est donc le méandre précédant le P48. Mmmmhhh, ça a l'air étroit cette affaire... nous sortons notre arme secrète, Alain, dit "le gabarit SSF". Et comme le dit le vieux proverbe des cavernes: "Si Alain doit enlever le baudrier pour passer, il faudra débrêler le blessé!".

A savoir donc que la civière ne passera pas. Ce qui signifie que sur un vrai secours une bande de furieux ferait tout pêter. Et que sur un exercice, le blessé fictif profitera d'une rémission miraculeuse, providentielle et provisoire à cet emplacement (lève toi et marche) et passera en dehors de la civière (ce qu'on appelle débrêler, et je n'ai pas la moindre idée de pourquoi). Si c'est une blessé fictif particulièrement sympa ou frigorifié, il aidera même à passer la civière dans l'étroiture.

On laisse donc tomber l'affaire et on passe à la suite, le P48: avec Alain on se charge d'équiper le haut (5 nouveaux spits: moralité: c'est pas parce qu'il y a déjà eu un exercice secours que la cavité est pré-équipée: en l'occurrence les spits étaient pourris...), Sylvain double les cordes de progression en rajoutant lui aussi des points. 

Nouki et Hervé pateaugent un peu pour se décider à l'équipement du P23 et du plan incliné. Le Boss secoue tout le monde, et nous donne la marche à suivre. Les directives données tout est rapidement prêt... 2h avant l'heure de passage prévue pour notre blessé fictif. On se gèle un peu, on décide donc de se réchauffer en remontant pour aller manger dehors.

Entretemps l'équipe 1 a installé un parc d'accrobranches dans les arbres, de vrais écureuils vous dit-on! L'idée est que la civière sera extraite du puits d'entrée en tirant depuis les arbres. Et les arbres en question ont même été haubannés pour que tout se passe bien.

Finalement, à peine le temps de manger un bout puis boire un café et il faut redescendre, juste à temps pour jonctionner avec l'équipe Assistance Secours Victime qui, comme son nom l'indique, remonte sans blessé (mais avec de jolis kits). 

ssf1--8-.JPG

La remontée du P23 ne se fait pas sans mal, 2 poulies de renvois créent un max de frottements, il faudra donc envoyer en contrepoids Nouki lesté d'un kit de 30 kg de pierre, puis un coup de main de Tof, puis, aux grands mots les grands remèdes, je me mets en contrepoids supplémentaire. L'équipe ASV a trop bien fait son boulot, fallait pas nourrir Charlot!

ssf1--10-.JPG

Pour le P48, notre arme secrète (Alain) fait de nouveau des merveilles pour remonter la civière. Hervé et Laurence étant postés en bas, le Scasse ne disposait pas d'espion en haut du puits pour assister au rétablissement de la civière dans l'étroiture de sortie, mais l'histoire raconte qu'ils en ont chié! ssf1--11-.JPG

En attendant que la civière et les équipies remontent .. et bien on s'occupe comme on peut, certains se transforment en lampadaire, mais ça ne suffit pas tout à fait à nous réchauffer.

 

Hervé et moi sortons derniers à 2h du matin en déséquipant les puits au passage.

 

Contents d'être dehors, même s'il n'y fait pas chaud non plus.

Entretemps, vu que la nuit nous n'avons pas droit à l'hélico, tout le monde s'est réparti les charges. Comme une brave nouille, je demande ce qu'il reste à porter ... et comme un Judas ce traître de Jeff me dit "ah bin tiens si t'as rien à porter t'as qu'à aller démonter l'antenne radio"....

Ca sert à quoi d'avoir un ami au PC, j'aimerai bien le savoir, ...

Et c'est ainsi que je me retrouve en pleine nuit dans les bois avec un inconnu ... ah, il est beau, le SSF, vraiment...

surtout qu'on se fait du coup dépasser par l'équipe de débalisage, menfin bon le chemin étant facile à trouver, on ne se perd pas malgré tout!

arrivée au PC principal, qui en pleine nuit brille de milles feux, on croirait un festival! Il est l'heure de:

1/ se jeter sur la soupe et les pâtes de nos amis de la Croix-Rouge, très appréciés (la soupe, les pâtes et les amis de la croix-rouge!)

2/ jeter la tente 2 secondes

3/ se jeter dedans pour une courte nuit, car le debriefing a lieu tôt le matin pour que tout le monde reparte ensuite chez lui

 

une bonne journée qui permet de rencontrer tout plein de nouvelles personnes, rigoler, bosser, et aussi au passage se rendre compte qu'il y a du boulot pour vraiment être efficaces dans le cas d'un éventuel secours...

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 07:12

je renouvelle l'expérience et une nouvelle fois j'amène mes collègues faire du canyon. La dernière fois, ç'avait été épique. Il y avait beaucoup d'eau, on a fini par se prendre un orage, même les toboggans de Rots de Balme ne passaient pas!!!

Accessoirement il s'agissait du pire groupe que j'avais jamais emmené en canyon, c'est là qu'on voyait que les architectes sont plus à l'aise euh ... dans un bar qu'en canyon... mais qu'est-ce qu'on avait rigolé!

montmin--1-.JPG

Là c'est mieux, déjà c'est la canicule, ça donne déjà plus envie de se baigner!

montmin--3-.JPG

emportés par notre élan, nous nous permettons les toboggans les plus audacieux, les sauts les plus fous...

nous avons bien calé notre heure de départ, à midi, juste avant un groupe de 18 (déjà nous, nous étions 10!), donc nous avons pu faire la descente tranquille sans nous presser et sans que ça soit la foule. 

 

Ce n'est que sur la fin que nous sommes rattrapés, dans les derniers ressauts qui déjà ne ressemblent à rien. Il faut connaître le canyon pour avoir une idée précise du désastre: certains artistes ont équipé tout ça comme une via ferratta pour aller plus vite, avec une passerelle, une petite plate-forme pour sauter, etc etc ... c'est une catastrophe.

Bref j'y rajoute vite une brocher pour doubler un départ de main courante et nous filons vers le pique-nique!

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 07:30

tummli--2-.JPGune très sympathique redécouverte. Toujours dans le canton d'Obwald. Repéré, encore une fois, par Timo, qui, y ayant vu des amarrages, n'avait pas jugé utile d'y aller.

Nous avons commencé un peu haut dans des blocs sans intérêt. Mais ensuite c'est la grande grande classe! Pas la moindre trace d'amarrages au début, on commençait à faire des bonds partout, mais au final nous avons fini par retrouver de vieux points tout défoncés.

 

tummli--4-.JPG

il a fallut tout rééquiper, ce que Manu a fait au prix d'acrobations assez improbables. Donnez-lui un perfo, à ce gars, et il grimperait du 8 pour mettre un point là où ça lui semble le mieux, partant du principe que s'il arrive à mettre l'amarrages, les autres devraient bien arriver à l'atteindre. C'est pas faux, remarques!

 

tummli--6-.JPG

 

tummli--7-.JPG

 

tummli--9-.JPG

bref tout est beau, c'est court, mignon, facile, juste ce qu'il faut d'eau. Un beau canyon où on se met pas la misère en Suisse, et cela dès le mois d'aoùt: c'est la fête!

tummli--15-.JPG

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:33

Timo nous avait gentiment invités à l'accompagner sur une première qu'il promettait mirobolante, certes au fin fond du canton d'Obwald, c'est-à-dire vraiment au fin fond de la Suisse. Il a quand même l'oeil pour repérer de nouvelles descentes, le garçon...

Je devais retrouver Manu et Tom, qui eux-mêmes avaient fait une ouverture de fous, Sefibahc, dans des conditions sportives, voire plus. La Suisse n'en finit décidémment pas de livrer de nouveaux trésors!

Tom m'avait dit que pour trouver leur lieu de bivouac, il fallait prendre une piste dans les bois 200 m après un golf. Bon, je passe le golf, je tourne dans les bois, je tombe sur des voitures immatriculées en France ressemblant fort à des canyons-mobiles mais par les véhicules de Tom et Manu.

Tiens tiens, bizarre. J'y vais, dans la nuit noire en me disant que quand même, j'espère ne pas tomber sur des pervers ou des tueurs en série ... et je tombe sur des têtes connues ... mais pas celles que j'attendais. D'AUTRES têtes connues!

Laurence: Ah tiens, Eric, salut!

Eric: bin qu'est-ce que tu fais là?

Laurence: je cherche Tom et Manu, ils sont pas avec vous?

Patrick: Ah bon, ils sont dans le coin?

Laurence: euh oui, on doit faire un canyon dans le coin demain

Eric: ah, la première avec Timo! Il vous a invités aussi?

 

Trop fort: au fin fond de la Suisse, on arrive à retrouver des connaissances car Timo a été victime de son succès et on va se retrouver à 7 pour cette fameuse ouverture!

Toujours est-il que j'ai fini par retrouver mes comparsesm qui s'étaient posés en fait à 100m de là, en ignorant totalement eux aussi la présence de l'autre groupe, le tout sans coordination aucune, donc!

DSC03480.JPG

Bon, assez parlé, place aux photos! L'immense majorité est de Manu car encore une fois j'ai fait des photos toutes pourries!

hundsbach--12-.JPG

Ce n'est pas le canyon du siècle, mais il y a un beau tronçon. Pour les éventuels répétiteurs, je doute très fortement que les amarrages de la grande cascade survivent au prochain hiver, ils sont placés bien trop près de l'eau.DSC03490.JPG

DSC03492.JPG

C'est un peu la course au début car Manu et Patrick ont décidé de faire les affreux et ne pas laisser Timo, qui pourtant a repéré le canyon équiper.. Patrick commet un amarrage particulièrement acrobatique, qui lui vaudra de bien se faire brancher par la suite.

DSC03505.JPG

 

DSC03516.JPG

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 07:16

Rendez-vous à 6h30 avec Charlotte, Ludo et Christophe pour tout d'abord un petit concert de l'Aube aux Bains des Pâquis. On a top la classe avec nos cuissards!

tour-leman--1-.JPG

Il pluviote, au moins comme ça on n'a pas chaud. La première partie jusqu'à la banlieu de Lausanne se déroule au milieu des villes et villages et campagnes de la Côte, c'est super beau. Pas trop de voitures à cette heure-là, c'est cool!

2h et quelques plus tard, nous passons Lausanne, première pause.

tour-leman--3-.JPG

J'ai un peu de mal à suivre Ludo et Christophe qu iavancent comme des avions, plus entraînés que moi malgré mes 20km de trajet quotidiens, et avec des vélos de route, alors que moi j'ai mon fidèle vélo de ville.

A montreux nous sommes rattrapés par Aline, une amie de Ludo et Charlotte qui se fait son IronMan à elle toute seule, elle a déjà fait 5km de natation, et là elle fait les 180 km du tour du lac à toute allure, avant d'enchaîner sur un marathon.

Moi j'adore les gens comme ça (en plus de les admirer) car à coté d'eux je ne me sens pas droguée au sport. Et ça, c'est cool! Ludo et Christophe lui tiennent compagnie, cette fois je suis défintivement larguée et je me retrouve loin loin derrière. Charlotte m'attend gentiment et nous faisons du coup un peu de tourisme.

tour-leman--6-.JPG

vers 11h nous sommes au bout du lac et longeons le Rhône, puis le superbe fameux célèbre et j'en passe pont sur le Rhône signé par MAA. On avait visité le chantier l'automne dernier,avec à la clé une fondue de malade sur les platelages au dessus du Rhône, un grand souvenir.

tour-leman--10-.JPG

Vers 13h, pluie et pause gastronomique dans un super resto TRES classe au bord du lac, ils ont accepté qu'on entre, c'est sympa car vraiment on déparait carrément dans le coin!!!

Ca tombe bien j'ai le dos en vrac, ctte longue pause me permet de me remettre. 

Charlotte et moi rentrons ensuite direct sur Genève, c'est déjà pas mal car 180 km on a trouvé que ça suffisait. Ludo monte au festival Rock'n-poche à Habère-Poche, 800m de montée. Et encore plus dingue, Christophe l'accompagne puis rentre à Genève, bien mal conseillé par Ludo qui lui avait dit "passe par Saxel, c'est plat". Faut être du coin pour comprendre à quel point il s'est fait avoir!

 

Bref un très beau tour en vélo, un peu long pour mon dos mais par ailleurs ça se fait très bien. Il faut dire que pour Charlotte et moi c'était plat. Pour les deux autres, eh bien bravo!!

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 22:03

je sais pas comment j'ai fait cette photo... mais je la trouve rigolote

Si je me souviens bien c'était une corde en fixe tonchée que je voulais immortaliser pour mon rapport de visite du CDPC

P1010033.JPG

où, je sais: dans les Rots de Balme

quand, je sais: un soir après le boulot

avec qui je sais aussi: seule car les rigolos avec qui je devais faire le canyon erraient à la sortie de leur canyon précédent pendant ce temps et j'en ai eu marre de les attendre

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 07:37

coeur--1-.JPGun canyon qui mériterait d'être Suisse:

2 h de marche d'approche

des paysages somptueux

pas d'équipement sur la partie haute

une roche veinée superbe

une belle eau presque turkiss

un cadre superbe mais je l'ai déjà dit

des vaches

des randonneurs qui se demandent ce qu'on fout là

coeur--2-.JPG

ce n'est pas le canyon du siècle, mais quand on aime les bonnes journées en montagne c'est vraiment sympa. Il y a une très belle dalle quadrillée de veine de quartz qui à elle seule mérite le détour, l'eau y fait un trou en tombant au beau milieu, je n'avais jamais vu ça.

Par contre pour se remettre de la grosse sortie spéléo de la veille, on a vu mieux, mais ça se fait!

 

coeur--3-.JPG

Partager cet article
Repost0

Rechercher

Catégories