Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 21:40
de beaux passage mais une descente assez décevante dans l'ensemble, avec plus d'eau ça doit être plus sympa je pense. Bien rééquipé mais avec une optique minimaliste (monopoints bien placés pour les petits ressauts)

En prime mon appareil photo déconne de plus en plus, ce qui n'aide pas pour faire de belles photos !
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 21:28
bon, avec un nom comme ça, on ne s'attend pas à Tahiti ... ils sont pas trop trop bons sur la communication, les Suisses, encore des progrès à faire en marketing pour développer l'activité !

bref, un canyon magnifique, long et soutenu, avec par endroits des encaissement assez impressionnants. Ca se paie par un peu de marche dans des gros blocs à la fin, égayée par une super mignonne source et, dans notre cas la navette la plus débile du monde (je lance un concours pour faire pire)

- déjà la route est longue et sinueuse

- mais surtout, elle passe par un tunnel dans lequel la circulation est réglementée: on peut y passer le premier quart d'heure de chaque heure à la montée ... puis il y a un quart d'heure de battement entre les deux flux, puis à la descente on peut y passer lors du troisième quart d'heure de chaque heure. Donc si comme on l'a fait au retour on arrive à moins le quart depuis le bas: on attend un quart d'heure ... puis on passe (j'ai omis de préciser que le tronçon de route en question fait 1 km), on ressort donc au bout de 3 ou 4 minutes ... et on attend 26 minutes d'avoir le droit de redescendre

- et qui plus est, une fois qu'on a fait la navette, il reste encore 1/2 h de marche à la descente

- sachant que sinon la marche d'approche fait 1h45 (700m quand même)

si quelqu'un peut dire mieux sur une navette encore moins rentable, j'attends !!!!

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 21:36
jolie course d'entrainement et d'initiation nous disait le topo....
3h1/2 nous disait le topo ...

Alors déjà nous on a trouvé que les cheminées du départ, même en chaussons, elles étaient bien dures, surtout pour du 3/4 ....

et au niveau du timing, il nous a plutôt fallu 6h pour être au sommet, on n'avait jamais autant explosé les horaires !








par contre sur la descente on a été super rapides, et sur la marche retour, on a carrément avancé comme des fusées, on a couru comme des perdus, pour ne pas rater la dernière benne au plan de l'Aiguille ... et nous l'avons eue à 5 minutes près !!!! ouf car nous n'avions pas super envie de nous taper 1200 m de descente en cadeau...



Partager cet article
Repost0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 21:45
photo Gaël Kaneko
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 20:47
2 jours à faire des trous dans le canyon, quelle drôle d'idée !

Profitant d'une généreuse subvention de la FFME nous avons décidé de remettre un coup de neuf dans ce canyon qui en avait grand besoin.
Autant l'équipement de l'aval était correct, autant l'amont était vraiment limite par endroits. Ce qui était d'autant plus ballot que c'est sans doute la partie haute la plus belle (même si la plupart des canyoneurs sont trop fainéants pour faire la marche d'approche du haut)

Premier jour, nous nous séparons en 2 équipes pour faire les deux branches du haut, car tel la langue du serpent, ce canyon est bifide.

Jeff, Pierre et Camille partent de leur coté via la première entrée, plus courte. Leur mission est d'équiper leur tronçon, puis après la confluence, tous les obstacles jusqu'à la fin de la partie haute.


Armés du perfo de Pierre, (du même millésime que le Pierre en question), nous partons, Gaël, Laurent et moi, équiper la deuxième entrée, plus longue et qui comporte une cascade de 80m à fractionner.
Il nous faut peu de temps pour nous rendre compte que:
- notre perfo ne va pas tenir bien longtemps, puisque nous arrivons à mettre 4 ou 5 points avec le premier accu
- le topo passe sous silence toute une série de "petits ressauts" (de 10 à 30 mètres en l'occurence) avant la grande cascade (oui, car aucun d'entre nous n'avait encore fait cette partie-là de la descente avant d'aller la rééquiper!)
nous sommes donc obligés de jeter l'éponge juste en haut de la 80 m.

Pendant ce temps là, l'autre équipe a bien avancé, et nous allons tous jusqu'en bas pour complèter l'équipement en place

Deuxième jour, en effectifs plus restreints, Camille, Jeff, Gaël zet moi allons
- vérifier l'équipement posé la veille
- virer les anciens points (certains cassent sous l'effet de ma force colossale, dans d'autres cas, c'est la roche qi finit pas lâcher)
- doubler certains points
- finir le tronçon inachevé la veille




Partager cet article
Repost0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 21:31
où Alice Alex et Olivier apprendrons tout comme moi que l'on peut respecter les temps du topo ... c'est faisable ....
où les guides de Zermatt apprendrons qu'on peut faire le Cervin depuis Schwarsee
où je ne suis pas peu fière de moi, bordel, même si OK, je n'ai fait que suivre (tant bien que mal)


vendredi soir 18h, coup de téléphone à Jean-Noël - "Ecoute Laurence, on a un problème, la cabane est pleine.. (ggrrrr) alors on a bien une autre solution mais fallait que je te demande ton avis, c'est de dormir à Schwarsee... c'est au peu plus bas, à l'arrivée des remontée mécanique ... écoutes, en fait le chemin est quasiment plat, il monte doucement à flanc, c'est quoi, 3/4 d'heure ou une heure"
- "euh t'es sur qu'il y a pas un peu plus, là?"
- "attends, je regarde sur la carte ... oui, bon il y a 500m, si tu marches bien ça fera 1h30. Enfin c'est toi qui vois, mais c'est la seule solution pour faire le Cervin. Et l'avantage c'est que si on se lève suffisamment tôt, on peut être devant tout le monde plutôt que dans la foule" là, je dois dire que je n'ai pas tout compris, mais voilà la logique: au départ du refuge du Hornli, un premier réveil est donné à 4h pour les guides de Zermatt et uniquement eux, puis un second ensuite pour le petit peuple, c'est-à-dre la vile plébe non accompagnées de Zermattois. Sympa, comme principe, non?
- "ouais alors ça nous fait 1200 m d'escalade et 500 m d'approche en plus .. .ça tombe bien je me disais aussi que sinon, juste la voie, ça faisait un peu court... bon, on va le tenter comme ça" Il faut dire qu'après une semaine à faire des globules rouges auparavant, puis une semaine à me coucher super tôt, pas faire la bringue, pour être super au top, là j'avais bien envie de le faire tout de suite, là, maintenant ...
vendredi soir 20h, 
c'est pas que je n'ai pas confiance mais je vérifie quand même sur le topo, en fait il ne s'agit pas d'un sentier tout plat, ni de 500m qu'on vient de rajouter à la course, mais 700 m ... 
le doute s'installe encore d'avantage, mais il a jamais fait le Cervin ce con(pétent guide) (ou bien)? 
Là je me demande si je ne me suis pas surestimée ...
samedi 12h Sion, 
dixit Jean-Noël "ah oui, ça fait 600 m , ah, non, 700? oh, je m'étais dit que je pouvais annoncer 500, pour pas te décourager..."
samedi 15h30, hôtel de Schwarsee, 2583m
mmmmhhhh attendez ... 4478 - 2583 = 1895 m ... bref 1900 m en finissant au dessus de 4000 m !!! tout va bien !
la patronne - "mais vous faites le Cervin , euh, directement d'ici? mais c'est impossible" "euh, petit déjeuner 1h30 du matin, mais c'est impossible!" 
- "mais si, mais si ..."
samedi 21h 
"il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme, il faut que je dorme..."
dimanche 1h30 
grrrrmmmmffffff
petit déjeuner super royal cela dit, du jamais vu, la grande grande classe, si on ajoute à ça un soit-disant dortoir où en fait on n'était que deux, l'hotel de Schwarsee est sans doute la cabane la plus top de Suisse !
dimanche 3h50
début de l'arête du Hornli, nous ne sommes pas les premiers, il y a déjà deux cordées d'excités devant nous .. sauf que EUX, dormaient sur place en bivouac...
arg, putain ça monte ce truc..
nous avons tôt fait de les doubler, la voie est, pour ce que j'en vois (5 à 30 m dans l'axe de la frontale donc...) super labyrinthique et une partie de mes doutes se lèvent et je corrige publiquement: Jean-Noël a visiblement déjà fait la voie plus d'une fois ...
dimanche 4h20
on voit en dessous de nous toute une procession de frontales qui s'agitent entre le refuge et l'arête, c'est parti pour le rush, nous avons 1/2 heure d'avance, et là-haut, à l'autre boute de la corde, Jean-nowel entend bien conserver cette avance. Premier coup de barre pour moi, oui déjà, j'aurais dû manger au pied de la voie, c'est maintenant chose faite et nous repartons

dimanche 7h et des patates
nous sommes dans les dernières pentes sous le sommet quand les premières cordées menées à mach 2 par les guides de Zermatt nous rattrapent. Un grand moment de fraternité
le gars: - "vous n'avez pas écouté ce qu'on a dit hier soir au refuge ? les premières cordées à partir, ce sont celles des guides de Zermatt, vous ne devriez pas être partis avant nous"
Jean-Noël: "non on n'a pas écouté, on n'était pas au refuge, on a dormi à Schwarsee"
le gars - "comment ça de Schwarsee mais c'est pas possible !!!..." (et repart comme un con)
l'altitude se fait sentir .. et pas que sur moi ...
Jean-Noël - "ça va, Florence?"
moi - "pffffoouuuffeeaa, ppffff pffff oui, pffff pffff pfff pour-pfffpfffpffff-quoirrggg ?"

dimanche 7h26
nous sommes au sommet ! et je le prouve!!!
Je suis avec un guide trop trop cool (le gars sans casque à droite/ oui, on reconnait toujours un guide à son absence de casque !) car nous lambinons quand même au moins 10/15 minutes au sommet, luxe rare en cette contrée !
restait la redescente ... certes appâtée par un plat de Röstis à Hornli, je n'en ai pas mal bavé néanmoins mes genoux ayant commencé à me faire mal à peu près à 4477m 
franchement moins drôle, mais une belle ambiance quand même, le début est bien aérien, et ensuite par moments, on est sur le fil au dessus de la face nord, et là on se dit, woaw mazette, putain, c'est haut !
et l'avantage d'avoir attaqué de nuit c'est que la redescente permet de voir ce qu'on a pas vu à la montée, à savoir que cette voie est quand même super super tordue ..
11h: nous sommes devant le plat de röstis sus-mentionnés, je fais la Japonaise et je prends des photos (presque pas eu le temps pendant l'ascension)
20h: 
je suis partie pour une nuit de 11h ...
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 21:56
un départ de la cabane de Berthol grandiose, seuls sur l'immensité des glaciers, avec un panorama à couper le souffle (bon, oui, OK faut que j'arrête avec le Cervin!)


la voie en elle-même était très courte, mais dans un rocher parfait, une belle ambiance bien aérienne, donc là encore, que du bonheur !

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 00:17

... je mets à jour les sorties faites en juillet, donc la série des canyons en chocolat, sorties GUM au pays de géraniums...
c'est il y a longtemps, il faut remonter en arrière !

http://laurinette.over-blog.fr/article-35227523.html

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 22:34
changement de vallée, nous voici dans le Val d'Hérens,

une cabane exceptionnelle, où le panorama est vraiment unique...

elle se mérite par contre, un longue montée de 1500 mètres pour atteindre ce nid d'aigle.

Mais Olivier et moi étions grandement aidés par nos deux sherpas de choc, ALice et Alex, qui nous ont accompagnés pendant une bonne partie de la journée, portant même une partie du matos.

Hélas pour nous, ils rebrousèrent chemin à la vue du "glacier" sous le prétexte fallacieux d'une redescente périlleuse sur glacier-glaçon congelé le lendemain matin (la version de l'opposition est que la raison non avouée est un début de tendinite chez Alexis°, nous laissant seuls avec nos gros sacs....

bon vous me direz qu'après le portage pour le bivouac des jours précédents nous sommes désormais habitués!!!
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 22:24
une jolie montagnette avec une course d'arête de toute beauté, un cadre superbe, pas très difficile, du bon rocher, et au dessus du bivouac ... bref, j'arrête les frais: une journée parfaite !

Partager cet article
Repost0

Rechercher

Catégories